aide mdph pour douche

Vous êtes en situation de handicap ou vous souhaitez aménager votre salle de bain pour mettre en place une douche adaptée ? Vous ne connaissez pas les aides pouvant vous être accordées pour ces travaux ? Dans ce guide, vous trouverez toutes les informations utiles des aides de la MPDH pour l’installation d’une douche. 

Qu’est-ce que la MDPH ?

La MDPH est la maison départementale des personnes handicapées. Sa mission est d’aider dans une démarche d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseils, les personnes en situation de handicap et leur famille. Cet établissement a un rôle majeur dans la sensibilisation de tous les citoyens face à tous les handicaps. 

Les différentes missions de la MDPH 

La MDPH est investie dans d’autres missions. Elle informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille dès l’annonce du handicap et tout au long de son évolution. En effet, la découverte d’une pathologie ou d’un handicap peut être difficile à vivre au quotidien. Que faut-il faire ? Quelles sont les mises en place à effectuer ? Comment aider mon proche, mon enfant, mon compagnon dans l’évolution de sa maladie ? La MDPH est là pour vous orienter et répondre à toutes vos questions et inquiétudes. 

Cet établissement public est tenu d’organiser et de mettre en place une équipe pluridisciplinaire responsable d’évaluer les besoins de la personne. Cette évaluation porte sur la base d’un projet de vie. Par la suite, un plan personnalisé de compensation du handicap est proposé en fonction des besoins et des difficultés de la personne concernée. Ce plan personnalisé permet d’accorder des droits et des aides aux bénéficiaires. 

La maison départementale des personnes handicapées assure également l’organisation de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et le suivi de la mise en œuvre de ses décisions, ainsi que la gestion du fonds départemental de compensation du handicap. Pour rappel la CDAPH est une commission chargée de répondre aux demandes réalisées PAR la personne handicapée ou son représentant concernant les droits pouvant leur être alloués. 

Aussi, la MPDH est le seul établissement qui reçoit les demandes de droits ou de prestations qui relèvent de la compétence de la Commission des droits et de l’autonomie. Par la suite, elle assure le suivi et la mise en œuvre des décisions prises par la CDAPH. Cependant, tous les dossiers transmis à la MDPH ne sont pas acceptés même après le passage de la CDAPH. Un recours peut être demandé en cas de rejet d’aide. La MPDH est donc amenée à organiser une conciliation avec des personnes qualifiées pour réexaminer l’ensemble du dossier. 

Enfin, la maison départementale des personnes handicapées organise des actions de coordination avec les dispositifs sanitaires et médico-sociaux et désigne en son sein un référent pour l’insertion professionnelle.

Qui sont les personnes travaillant à la MPDH ? 

La MDPH est présidée par le Président du conseil général. Celui-ci met en œuvre les délibérations de la commission exécutive. L’équipe est composée également de représentants du conseil général et d’associations de personnes handicapées ainsi que de membres du groupement d’intérêt public.

Par la suite, une équipe pluridisciplinaire est nommée pour évaluer les besoins de compensation en fonction du projet de vie et propose un plan personnalisé. C’est ensuite la CDAPH qui prend les décisions  relatives à l’ensemble des droits de la personne handicapée sur la base de l’évaluation réalisée par l’équipe pluridisciplinaire et du plan de compensation proposé.

Concernant, l’activité professionnelle des personnes en situation de handicap un référent de l’insertion professionnelle est désigné dans chaque MDPH. La maison départementale gère également les fonds départementaux et reçoit les financements de différents contributeurs. 

Quelles sont les pathologies reconnues pour une aide MDPH pour douche ? 

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances définit clairement le handicap : 

‘’Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. ‘’

Les différents types de handicaps 

Le handicap physique ou moteur : paralysie (hémiplégie, tétraplégie, paraplégie), nanisme, malformation congénitale, amputations, atteintes musculaires ou articulaires, myopathie, traumatismes physiques, accidents, affection génétique, infirmité motrice cérébrale, etc. 

Le handicap sensoriel : cécité, surdité, mutisme, etc. 

Le handicap mental : trisomie, autisme, X fragile, syndrome de Prader-Willi, etc.

Le handicap cognitif : troubles de l’attention, de la mémoire, de l’adaptation au chan- gement, du langage, des identifications perceptives (gnosies) et des gestes (praxies), etc.

Le handicap psychique : schizophrénie, bipolarité, personnalité borderline, troubles obsessionnels compulsifs, etc.  

Le polyhandicap se définit comme un « handicap grave à expressions multiples associant toujours une déficience motrice et une déficience intellectuelle sévère ou profonde, entraînant une restriction extrême de l’autonomie et des possibilités de perception, d’expression et de relation ». Il est souvent associé à une insuffisance respiratoire chronique, des troubles nutritionnels, des troubles de l’élimination et de fragilité cutanée.

Le polyhandicap est à différencier du pluri ou multihandicap. En effet, le multihandicap concerne deux handicaps distincts : paralysie +surdité, schizophrénie + mutisme…

D’autres affections sont prises en charge par la MPDH. Celles-ci relévent d’un trouble de la santé invalidant : 

Vous l’aurez compris toute pathologie constituant un handicap peut être reconnue au cours d’une évaluation de la MPDH. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à consulter des spécialistes et à réaliser des examens complémentaires afin de prouver lors de la visite de l’infirmière à domicile votre perte d’autonomie et les difficultés que vous rencontrez au quotidien dans votre vie sociale, personnelle ou professionnelle. 

Quelles sont les aides financières de la MDPH ?

La MDPH dispose de fonds afin de venir en aide aux personnes en situation de handicap. À ce titre plusieurs aides et allocations financières peuvent vous être proposées selon vos besoins, votre demande et votre situation. 

Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) est une aide financière destinée à compenser vos dépenses liées à l’éducation et aux coûts des soins pour votre enfant en situation de handicap âgé de moins de 20 ans. Cette aide est versée par la CAF ou la MSA. 

Pour en bénéficier, l’enfant doit avoir un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 % ou compris entre 50 %  et 80 %. Cette aide sert à couvrir les dépenses en soin, en aide humaine ou en frais complémentaires. 

Par exemple, l’AEEH peut servir pour des aides techniques ou pour des aménagements du logement. Il est donc possible de transformer une baignoire en douche plain pied pour un enfant en fauteuil roulant, mais aussi d’installer des rails de transfert ou d’effectuer d’autres travaux nécessaires pour faciliter le déplacement dans le logement. 

Allocation aux adultes handicapés (AAH)

L’AAH est une aide financière qui permet d’avoir un minimum de ressources. Elle est attribuée selon différents critères. Votre taux d’incapacité doit être au minimum de 80 %, Vous pouvez également en bénéficier si vous avez un taux d’incapacité de 50 à 79 % si vous avez une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi, reconnu par la CDAPH. 

Vous devez être âgé d’au moins 20 ans ou de 16 ans si vous n’êtes plus sous la responsabilité de vos parents. Vous devez résider en France et vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond. Cette aide sert seulement à obtenir une source de revenus. Elle ne permet pas de financer une aide MDPH pour douche.

La majoration pour la vie autonome (MVA)

La majoration pour la vie autonome (MVA) est une aide financière délivrée par la MDPH. Elle vous permet de faire face aux dépenses courantes liées à l’entretien de votre logement. Pour en bénéficier, plusieurs critères sont demandés. Vous devez percevoir l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi).

Aussi vous devez vivre dans un logement indépendant et bénéficier d’une aide au logement. Pour rappel un logement indépendant est un logement qui n’appartient à aucune structure dotée de locaux communs meublés ou de services collectifs ou fournissant des prestations services comme un foyer logement ou une maison d’accueil spécialisée.  

La MVA aide à soutenir les dépenses liées à votre logement. Vous pouvez tout à fait utiliser cette aide pour remplacer votre baignoire par une douche adaptée à votre handicap. 

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

L’aide sociale à l’hébergement est une aide délivrée pour les personnes en situation de handicap de plus de 20 ans. Elle permet d’aider à financer un logement dans un établissement sanitaire ou médico-social (avec ou sans hébergement), au sein d’une famille d’accueil ou dans un service médico-social. Cette aide est souvent demandée lorsque la personne n’est plus en capacité de rester seule à son domicile malgré une mise en place environnementale et professionnelle.

L’ASH ne peut être utilisée pour un remplacement ou une modification de douche pour une personne en situation de handicap 

La prestation de compensation du handicap 

La prestation de compensation du handicap est une aide délivrée par la maison départementale des personnes handicapées. Elle permet de couvrir les frais liés à votre perte d’autonomie. Elle intervient sur plusieurs domaines :

Pour obtenir la PCH, vous devez être en situation de perte d’autonomie importante. Celle-ci est attribuée sous conditions de ressources. Il est possible de toucher cette aide si vous êtes dans un établissement spécialisé ou dans un logement indépendant. 

Vous l’aurez compris avec cette aide, vous avez la possibilité de l’utiliser pour un aménagement de votre salle de bain.

Les conditions pour bénéficier de la PCH ou de la MVA 

Les conditions pour bénéficier de la PCH :

Attention si vous êtes de nationalité étrangère, vous devez résider en France de façon régulière et posséder un titre de séjour en cours de validité !

Les conditions pour bénéficier de la MVA :

Quel est le montant maximum ?  

Les travaux d’aménagement pour un logement accordés par la MPDH sont de 10 000 euros maximum. Toutefois, la PCH couvre les frais à 100 % pour les travaux compris entre 1 et 1500 euros, à 50 % pour un montant supérieur à 1500 euros.

Comment faire sa demande ?

Pour faire votre demande, il faut vous rapprocher de la MDPH de votre région. Des conseillers sont disponibles pour répondre à vos questions sur place. Vous pouvez retirer directement un dossier à faire remplir ou bien l’imprimer en ligne. Celui-ci devra être complété assidûment et contenir toutes les informations médicales avec les documents médicaux. Une fois rempli, il ne vous restera plus qu’à l’envoyer à votre MPDH. Le délai de traitement se situe autour de 3 à 5 mois, selon les régions.

4 réponses

  1. Bonjour j.ai une douche équipée pour handicapés mais pas de parois et ya de la.eau partout je voudrais mettre des parois

  2. j’ai la maladie de parkinson pour remplacer unebaignoire par une doche ai-je droit a une aide financiere?
    en etant locataire?

  3. Bonjour,
    Pouvez-vous me dire le montant maximum à 100% pour remplacer la baignoire par une douche
    Cordialement Mme vega

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

42 + = 51