j ai du mal à monter les escaliers

Monter les escaliers est sans aucun doute un exercice qui demande de fournir des efforts. Pour de nombreuses personnes, franchir quelques marches d’escalier est considéré comme une lutte. À la base de ces difficultés pour monter les escaliers, il y a de nombreuses causes. Les unes sont temporaires tandis que d’autres sont permanentes. Découvrons ici, pourquoi votre parent ou votre ami vous dit souvent « j’ai du mal à monter les escaliers« .

Un manque de force dû à l’âge

Bien qu’il ne soit pas la première cause des difficultés pour monter les escaliers, l’âge peut expliquer vos peines à gravir les marches. En effet, il n’est pas rare qu’un sénior manque de force pour monter les escaliers. La montée des escaliers est une véritable activité physique qui sollicite divers muscles ainsi que de nombreuses articulations. Dans bien des cas, il s’agit d’un exercice utilisé souvent pour s’entrainer physiquement.

Lorsque l’âge avance, les muscles qui sont les principaux organes sollicités pour monter les escaliers perdent progressivement de force. Par ailleurs, les articulations qui soutiennent ces muscles deviennent graduellement raides. La personne âgée a du mal à soulever sa jambe afin de la disposer sur chaque marche de l’escalier. En raison de la rigidité des articulations, le sénior a des difficultés à plier ses genoux. Il voit progressivement sa mobilité se réduire.

Dans la montée et la descente des escaliers, le rôle que jouent les genoux est plus qu’important. Descendre les escaliers ou les monter devient un exercice difficile qu’il appréhende chaque fois qu’il doit le faire. Dans un environnement où il faut monter et descendre régulièrement les escaliers pour aller d’un endroit à un autre, la liberté de mouvement du sénior est grandement affectée.

Une difficulté de respiration

Il n’est pas rare d’entendre les gens dire « je suis essoufflé quand je monte les escaliers » ou « j’ai du mal à monter les escaliers« . Parmi ces personnes, il y a aussi bien des séniors que des personnes moins vieilles. Le fait est que l’essoufflement (dyspnée) est médicalement considéré comme étant le principal problème auquel les gens font face lorsqu’ils gravissent les marches d’escalier. Si vous êtes souvent essoufflé lorsque vous montez les escaliers, vous devez prendre cela très au sérieux.

En effet, l’essoufflement récurrent lors des montées ou descentes d’escaliers est souvent un signe que vous couvez des maladies. Au nombre de ces dernières, il y a les pathologies respiratoires ou cardiaques. Toutefois, la dyspnée peut également dépendre de divers facteurs psychologiques ou neurologiques.

Chez les personnes qui fument, la difficulté de respiration est une chose très fréquente lorsqu’elles montent les escaliers. Par ailleurs, si vous êtes sujet à une performance pulmonaire réduite, vous aurez des difficultés à respirer afin de soutenir l’effort que vous demande la montée des escaliers.

Enfin, lorsqu’elles gravissent les escaliers, la difficulté de respiration peut survenir chez les personnes qui souffrent d’obésité ou d’une surcharge pondérale. Précisons qu’il ne faut pas confondre l’essoufflement avec la simple fatigue surtout si celle-ci survient après avoir franchi de nombreuses marches.

Les solutions pour monter les escaliers

Lorsque vous sentez de façon récurrente des difficultés à monter les escaliers, la première chose à faire est de consulter un médecin. Après vous avoir examiné, ce dernier peut vous proposer de nombreuses solutions afin de monter plus aisément les escaliers.

Exercices possibles

Afin de vous rendre plus facile, la montée d’escaliers, le professionnel de la santé peut vous indiquer plusieurs exercices à faire. Il est essentiel de pratiquer régulièrement ces exercices, car c’est la meilleure façon de réduire les difficultés pour monter les escaliers. Bien souvent, il est recommandé de faire du vélo fréquemment ou de marcher régulièrement afin de rendre plus souples et forts les muscles. Outre ces solutions, voici des exemples d’exercices à effectuer :

En dehors de ces exercices d’entrainement, il a ceux qui permettent d’améliorer son équilibre. Un bon équilibre favorise la mobilité. Le fait est que pour monter les escaliers ou en descendre, il faut de façon régulière tenir sur une seule jambe. Cela ne vous sera pas facile lorsque vous n’avez pas le bon équilibre. Parmi ces exercices d’équilibre, il y en a qui doivent être fait sous l’œil avisé du kinésithérapeute. Il s’agit là d’une précaution à prendre surtout lorsque la personne garde précairement l’équilibre.

Physiothérapie, traitement médicamenteux et mouvements

L’une des voies que peut vous proposer le spécialiste de la santé est la physiothérapie. Loin d’être une solution de premier choix, elle est recommandée lorsque les difficultés pour monter les escaliers sont des symptômes de maladies plus graves

La physiothérapie est souvent associée à des traitements médicamenteux et à la réadaptation. Tout cela permet d’améliorer sous la direction du spécialiste la mobilité du patient. Pendant que vous suivez cette physiothérapie, vous devez réduire votre consommation de tabac si vous êtes fumeurs. Ne pas le faire revient à ramer à contre-courant et vous n’atteindrez pas vos objectifs. Par ailleurs, si vous êtes en surpoids, vous devez effectuer des exercices de remise en forme.

En effet, l’un des meilleurs traitements contre les difficultés à monter les escaliers est de bouger régulièrement même si vous êtes âgé. Il s’agit de se déplacer souvent à pied et de ne pas rester couché ou assis pendant de longs moments. Vous n’avez pour cela pas besoin de faire des exercices cardio violents. Le plus important est d’être actif dans la mesure de vos capacités physiques.

Il est possible que ces solutions ne puissent pas réduire les difficultés pour monter les escaliers. Dans ce cas, il faut envisager des options jugées plus radicales, mais généralement plus efficaces pour gravir aisément les marches d’escalier.

Le monte escalier en dernier recours

Contre les difficultés pour monter les escaliers, il y a comme nous venons de le montrer plusieurs solutions. Parmi elles, il y a le monte escalier. Il est le dernier recours lorsque toutes les autres solutions pour faciliter la montée des escaliers se sont révélées inefficaces.

Le monte escalier est la solution la plus convenable pour une personne chez qui les difficultés pour monter les escaliers sont très ancrées. Chaise montante ou fauteuil élévateur, ce dispositif électrique peut vous aider à passer d’un étage à un autre de votre maison. Quel que soit le type d’escalier que vous avez chez vous, il est possible d’y installer un monte escalier électrique.

Cet appareil qui facilite la montée des escaliers est doté de batteries que vous devez charger sur votre secteur. Pour vous amener à l’étage ou vous en descendre, il glisse sur des rails. Ces derniers sont disposés le long des marches de l’escalier. Il y a généralement trois télécommandes qui accompagnent le fauteuil élévateur.

Sur l’accoudoir du fauteuil est disposée l’une de ses télécommandes. Elle permet de mettre en marche la chaise montante. Les deux autres télécommandes sont disposées en haut et en bas de l’escalier. L’utilisateur du monte escalier se sert de l’une des télécommandes pour contrôler ses déplacements soit vers le haut soit vers le bas.

Le monte escalier est une solution de dernier recours, mais qui offre toutes les garanties de sécurité. Il peut détecter les obstacles qui se présenteront sur son chemin et vous pouvez l’arrêter en urgence. Étant pivotant, son siège vous permet de vous asseoir ou de vous lever hors des marches, et ce en toute sécurité. Ce dispositif ne vous expose pas aux risques de chutes dans les escaliers. Pour une personne âgée, c’est l’une des meilleures solutions pour monter les escaliers aisément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 45 = 48